Dégooglisation: état des lieux

Comme je l'écrivais dans ma rétrospective 2017, j'ai pour objectif de me dégoogliser. Début janvier, j'écrivais même complètement mais plus j'y réfléchis et plus je me dis que ce sera difficile.

Mais pourquoi au fait ?

Nous, on a peur que d'une chose : que le flicage nous tombe sur l'Internet

Dégooglisons Internet l'explique bien mieux que moi. Je vois ça comme une version moderne et numérique de ne pas mettre tout ses œufs dans le même panier. J'ajoute aussi que je suis sensible aux pratiques d'optimisation d'évasion fiscale de ces grands groupes et notamment de Google et que rien ne m'oblige à l'encourager avec mes données personnelles.

Après j'ai découvert récemment l'outil My Activity de Google et y voir notamment tous les endroits où je me suis déplacé depuis plus de 5 ans fait un effet "bizarre"...

De quels services suis-je dépendant ?

Je n'utilise plus Google pour mes recherches web depuis déjà quelques années. Mon choix s'est porté vers DuckDuckGo parce que les résultats à l'époque du changement me paraissaient (et paraissent toujours) corrects et aussi parce que j'aime bien son aspect épuré... a la Google :-) Dans une optique plus européanno-patriotique, il faudrait quand même que je jette un œil à Qwant.

Mais en ce qui me concerne, le moteur de recherche web est juste la partie émergée de l'iceberg de ma google dépendance, voire même une toute petite partie. J'utilise activement pas mal de leurs services. J'ai en particulier un compte Google Apps pour mon domaine pobel.fr qui date de l'époque où l'offre était gratuite pour les particuliers. Et donc, à partir de là j'utilise les services suivants :

  • Le mail et les contacts
  • Le calendrier
  • Hangout : essentiellement pour communiquer avec ma compagne
  • Drive : pour stocker et retrouver quelques documents dont je peux avoir besoin et très occasionnellement Google Doc et Spreadsheet
  • Youtube : sans être un accro aux vidéos en ligne, j'en consulte pas mal et j'en ai publié quelques-unes soit des screencasts des fonctionnalités que je développais dans mon ancien travail, soit des vidéos des sentiers du Revermont que j'adore emprunter à VTT.
  • Je suis identifié via Google sur quelques applications/services en ligne dont certains que j'utilise activemment notamment sur le lecteur RSS Feedly qui est l'outil principal derrière ma veille techno.

Liés à mes différents sites, je suis aussi un utilisateur des plusieurs services pour webmaster :

  • Analytics : sur pwet.fr et vtt.revermont.bike des statistiques que je n'ai pas consultées depuis des mois et où un bête traitement des logs du serveur avec AWStats me serait largement suffisant.
  • Adsense : sur pwet.fr mais vu ce que ça me rapporte, je me demande pourquoi c'est encore là
  • Webmaster Tools : celui là je l'utilise de temps à autres, je trouve intéressant de voir comment Google voit mes sites (oh ironie :)) et avec quels mots-clés les utilisateurs y arrivent.

Et enfin, ce qui sera sans doute le plus compliqué à gérer, j'ai un téléphone et une tablette Android rattachées à mon compte Google. Ces deux appareils sont dans un fonctionnement classique où j'utilise le store de Google pour installer des applications (quelques-unes sont vraiment utiles) et où j'utilise aussi quelques applications Google notamment Maps ou Youtube Kids qui me semblent pour le moment assez compliquées à remplacer pour des raisons différentes ;-)

Bref, il y a plus qu'à mais ce sera pour un prochain épisode.