Traverser la gare Saint Lazare c'est bon pour le moral !

Il m'arrive de temps en temps de faire des déplacements professionnels en région parisienne comme c'est le cas en ce début de semaine. Ce n'est définitivement pas ma tasse de thé entre

  • les sept heures (aller-retour) perdus dans le TGV (à se geler par excès de climatisation ou un courant d'air inexplicable) sans compter le temps de réservation sur Voyages-SNCF.com
  • les hôtels parfois douteux (pour ne pas dire miteux) fréquentés
  • le désagréable toucher des barres du métro (je ne veux pas savoir combien et quels genres de germes grouillent sur ces trucs)
  • le ciel gris en permanence (enfin quand on est 20 mètres sous terre c'est pas si grave...)
  • et le sport qui consiste à traîner sa valise à roulettes partout pendant 3 jours contre courants d'air et escaliers.
Grip the
grip
Photo dérivée de Grip the grip de Solar ikon sous licence Creative Commons By 2.0

Mais le pire du pire est probablement la traversée de la gare Saint Lazare même à un horaire dit « calme ».

Cette dernière expérience matérialise un truc que je déteste : des gens partout, tout le temps et encore des gens partout... mais en plus des gens prêts à t'écraser sous prétexte que tu tires une valise et donc tu n'es pas très agile. Un jour si j'ai le temps, il faudrait que je tente l'expérience de refaire mon lacet en plein milieux juste pour voir combien de temps je survis !

Bref tout ça pour dire que finalement la traversée de la gare Saint Lazare c'est très bon pour mon moral. Il y a une semaine encore je me disais que j'avais une vie pleine de stress à courir partout, pour mon travail, pour trouver un appartement à acheter, pour trouver un prêt plus toute les tracasseries de la vie courante... Mais je cours dans une ville à taille humaine ensoleillée 300 jours par an et franchement ça n'a pas de prix ! N'empêche vivement que je rentre chez moi :-)